Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue! Welcome!

Homewood-St-Maur-des-Foss-s-Mars-1988.jpg
Réception des classes américaines à l'Elysée par le Président Miterrand, 1988

Recherche

Liens

16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 15:38

André Girod: écrivain prolifique ?

 

De la Provence

 

14-octobre.png

Question posée en ce mois d'octobre avec la sortie de quatre livres publiés par André Girod:

3 livres en français à Paris et un en anglais aux Etats-Unis à Pittsburgh. 

Evénement rare pour un écrivain français de publier en même temps,

un livre en anglais aux Etats-Unis et trois livres en français à Paris

Chaque livre a un style et un thème différents. En voici la liste:

 

"Ilkya II: Morituri te salutant", Publibook, Paris

intrigue policière, jeu du chat et de la souris entre les services de renseignements occidentaux et un commando terroriste qui prépare un attentat contre des hautes personnalités au cours d'une cérémonie. Formé d'éléments disparâtres qui en veulent tous pour des raisons personnelles aux démocraties, un soin a été apporté à l'exécution de ce complot. Ecrit en 1996/98, l'auteur ne savait pas que la ligne de conduite et les préparations ressembleraient étrangement à celles du 11 septembre à New York.

Le commando va-t-il réussir ? Il a de grandes chances de mener à bien cette oeuvre de destruction ayant trouvé de nombreuses failles dans le système de défense des puissances occidentales. Tout comme ceux des Tours du World trade Center.....

 

ILKYA870.jpg

      Pour le commander:

 

 

 

 

 

http://www.publibook.com/librairie/livre.php?isbn=9782748388121

 

 

 

 

 

" Le prédateur": Publibook, Paris

C'est le premier volet de la trilogie ILKYA. Il explique l'ascension du commanditaire de ce complot devenu millionnaire aux Etats-Unis. Au décès de sa femme richissime héritière américaine, il va se trouver à la tête d'une immense fortune. Il va la consacrer à une vengeance terrible: retrouver et abattre l'assassin de son père en 1944 au cours de l'Epuration. Sa mère adorée traitée de collaboratrice par des Résistants de dernière heure va être tondue, couverte de croix gamées . Le soir elle se pendra. Le riche architecte n'aura de cesse, quelque cinquante plus tard, de trouver et de tuer cet assassin. D'où la traque dans les deux volumes de Ilkya. Mais la mort de sa femme, Jane, que l'on croit accidentelle est en réalité le crime parfait fomenté par l'architecte avec l'aide d'une jeune fille innocente, sa maîtresse, qu'il a complètement subjuguée. Elle agira sans prendre conscience de sa participation. Des scènes torrides montrent l'ascendant de l'homme sur sa proie et la descente aux enfers de sa victime.

 

" Quand le "Made in France" devient le " Mad in France" Société des Ecrivains, Paris

Essai politique et économique sur le problème actuel: le déficit chronique de la balance commerciale de la France.

Préface de Fabienne Butin, fondatrice de www.madine-france.com , site qui parle des produits " fabriqués en France" et des industriels qui travaillent en France.

Tous les "pourquoi" que l'on se pose mais qui ne reçoivent aucune réponse des politiques, des économistes et des industriels.

Pourquoi:

Renault et Peugeot ne vendent aucune voiture aux Etats-Unis ?

Renault et Peugeot sont quasiment inexistants sur le marché chinois ?

VW, Toyota, Hyundai se sont emparés de ces marchés?

Le Minitel en avance technologique sur son temps s'est fait supplanter par Internet?

Le Concorde ne s'est jamais vendu à l'étranger?

Le France, dés sa construction, était déjà obsolète?

On n'a plus d'industrie électro ménagère?

Plus de motos quand une Terrot gagnait le Bol d'Or en 1933 ? 

Ikea a un tel succès et pas les meubles français?

Un Bill Gates n'avait aucune chance de réussir en France?

Les Français sont rois des magouilles financières ( subprimes) aux Etats-Unis?

L'Allemagne a un surplus dans sa balance commerciale ?

De Gaulle, l'icone nationale, est à l'origine de la crise actuelle ?

Montebourg est condamné à échouer dans son ministère ?

Une fermeture d'usine ( fin du Made in France) se transforme en colère ( Mad in France)uniquement en France ?

Sans langue de bois avec des faits avérés, André Girod répond à toutes ces questions. A lire pour en savoir plus sur le déficit de la balance commerciale française.

img-866-copie-1.jpg

Pour commander le livre:

http://www.societedesecrivains.com/librairie/livre.php?isbn=9782748390766

 

 

 

 "French American class" by André Girod,

Red Lead Press, Pittsburgh, USA

André Girod narrates the fabulous adventure of the 10 year old French and American children, traveling to America or to France. The contact of the French children in elementary schools throughout the United States touched more than one million children and familiarize them with the French language and culture. At the time the French American class program was the most innovative and successful exchange program ever. More than 80 000 children participated in the incredible experience.


Livre en anglais publié en octobre: "French American Class", André Girod

André Girod aura son premier livre écrit en anglais publié aux Etats-Unis par " Red Lead Press" à Pittsburgh. C'est la version raccourci du livre " Classe Franco-Americaine" édité par Publibook en 2011. Rédigé en anglais pour le public anglophone, il raconte la fabuleuse aventure vécue par des enfants français et américains de dix ans pendant leur classes primaires. Plus de 80 000 enfants ont participé à cet échange, le plus innovant et réussi de cette époque ( 1878-2000). La présence des enfants français dans les écoles américaines ont touché et influencé plus d'un million d'élèves américains, les encourageant ainsi à s'inscrire dans les cours de français, ce qui relança nettement l'enseignement du français en déclin depuis 1970.img-868-copie-1.jpg

img-867-copie-1.jpg


Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Publication: Classes Back to Back - extraits
commenter cet article
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 15:48

 

 

Table des matières 

 

 

 

Messages de soutien...........................................................................15 

Quelques mots du fondateur et des anciens participants....................19 

Méthodologie et références................................................................65 

Prologue.............................................................................................69 

 

Chapitre 1 Succès et presse................................................................73 

Chapitre 2 Coup de blues des Américains en France.........................83 

Chapitre 3 Création d’une association.............................................101 

Chapitre 4 Champagne et jus de fruit...............................................107 

Chapitre 5 Du rêve à la réalité..........................................................113 

Chapitre 6 Départ pour l’Amérique.................................................127 

Chapitre 7 Les noirs dans nos classes..............................................139 

Chapitre 8 Etre patron......................................................................163 

Chapitre 9 Le personnel...................................................................173 

Chapitre 10  Françoise.....................................................................185 

Chapitre 11 Laurence.......................................................................193 

Chapitre 12 Embauche et licenciement............................................203 

Chapitre 13 Repos et loisirs.............................................................205 

Chapitre 14 Détachement administratif............................................217 

Chapitre 15 Soirée franco-américaine..............................................223 

Chapitre 16 Propagande dans les établissements scolaires..............241 

Chapitre 17 Formation des classes...................................................259 

Chapitre 18 Répartition des classes..................................................287 

Chapitre 19 Placement des enfants..................................................315 

Chapitre 20 Familles américaines....................................................339 

Chapitre 21 Familles françaises.......................................................381 

Chapitre 22 Les attentats..................................................................397 

Chapitre 23 Les écoles actives bilingues de Paris (EAB)................415 

Chapitre 24 Taux de change.............................................................429 

Chapitre 25 Carte de l’American Express........................................443 

Chapitre 26 Le sapeur Camember....................................................451 

Chapitre 27 Statistiques...................................................................461 

Chapitre 28 Rencontres....................................................................475 

Chapitre 29 Recrutement des villes françaises.................................491 

Chapitre 30 Recrutement des écoles américaines............................509 

Chapitre 31 Scandale : enseignement de l’anglais en France...........533 

Chapitre 32 Santé et assurances.......................................................565 

Chapitre 33 Ilkya : disparition du français en 2061..........................571 

Chapitre 34 Change your life...........................................................589 

Chapitre 35 Financement..................................................................599 

Chapitre 36 Accessoires...................................................................625 

Chapitre 37 Résultats.......................................................................631 

Chapitre 38 Fêtes et activités : Halloween, Thanksgiving...............639 

Chapitre 39 Cérémonies commémoratives.......................................663 

Chapitre 40 La presse.......................................................................675 

Chapitre 41 10, 20, 30 ans après......................................................711 

Chapitre 42 Le déclin.......................................................................715 

Chapitre 43 Tout à une fin................................................................719 

Chapitre 44 Epilogue........................................................................723 

Chapitre 45 Dernier hommage.........................................................727 

 

Annexes............................................................................................729 

Liste 1 des anciens participants qui ont apporté 

leur témoignage. Ordre alphabétique...............................................733 

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Publication: Classes Back to Back - extraits
commenter cet article
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 09:57

 

Messages de soutien

 

Le programme des classes franco-américaines n’aurait jamais vu le jour en France, sans une participation active de décideurs: Mairies, Inspections, Ministère de l’Education Nationale.

Elles n’auraient pas eu lieu non plus, sans la confiance des enseignants, parents et enfin enfants. Ce fut ce travail collectif, chacun dans son domaine, qui permit d’offrir à nos CM1/CM2 cette formidable aventure: partir en Amérique à 10 ans!

Le fondateur les remercie profondément d’avoir vu, dans cette idée quelque peu farfelue, un avenir possible à l’apprentissage des langues étrangères dans les écoles primaires.

Les témoignages des Maires, parents, enseignants et surtout enfants (devenus adultes) seront utilisés, je l’espère, à bon escient dans les divers chapitres de ce livre.

 

Paroles aux plus fervents défenseurs du programme:

 

M. André Santini, Maire d’Issy les Moulineaux, Secrétaire d’Etat chargé de la Fonction Publique:

“C’est pour moi un grand honneur de pouvoir faire figurer ces quelques mots dans la préface du 2e volume de vos mémoires.

Si je conserve, de votre passage à Issy, le souvenir de votre engagement au service des enfants, je me rappelle surtout de vous comme la personne ayant initié les échanges franco-américains dans notre ville.
Aussi tenais-je à vous adresser mes plus sincères félicitations pour le partenariat réussi que vous aviez mis en place avec la ville de Neenah dans le Wisconsin.

Il a été à l’origine de nombreux échanges linguistiques, qui se sont, depuis, développés à Issy, avec 6 de nos villes jumelles.

En 2008, ce sont plus de 200 collégiens et lycéens étrangers qui ont été accueillis dans notre ville et autant d’enfants Isséens qui sont partis à la découverte de nos Cités soeurs. Depuis 2002, près de 3 000 jeunes ont ainsi participé à ces différents séjours pédagogiques et culturels. Voyez combien vous avez contribué à l’ouverture sur le monde, d’Issy les Moulineaux!

Au nom des Isséens, permettez-moi de vous en remercier très sincèrement.”

 

M. Patrick Balkany, Député-Maire de Levallois-Perret:

“Des classes levalloisiennes entières sont parties pour les Etats-Unis et nous avons reçu des classes de jeunes américains. Ces échanges ont favorisé l’ouverture d’esprit des uns et des autres et la découverte de la culture des deux pays.

Je me souviens encore, à l’issue des séjours, des larmes déchirantes des enfants lorsqu’ils devaient se séparer.

Je peux témoigner que nombre de familles américaines et levalloisiennes sont restées en contact et qu’aujourd’hui encore, des jeunes Levalloisiens partent pour les Etats-Unis retrouver leurs amis, qui, eux-mêmes, viennent régulièrement à Levallois.”

 

M. George Lenormand, Maire de Sèvres :

“ Nous sommes persuadés que de tels contacts peuvent être profitables aussi bien sur le plan linguistique que pour une bonne compréhension et une meilleur connaissance entre les enfants de deux pays.”

 

Me  Gorce-Franklin, Mairie de Neuilly sur Seine :

“ C’est avec beaucoup de joie qu’il peut être constaté que vous avez continué cette longue tradition à laquelle nous sommes très attachés entre la France et les Etats-Unis, amitié nouée dans la joie.”

 

M. Hervé de Charette, Ancien Ministre, Député de Maine-et-Loire:

“Mon épouse et moi-même, avons toujours été convaincus de l’importance que revêt la maîtrise de l’anglais dans le monde d’aujourd’hui. Soucieux d’offrir les meilleures opportunités à notre fille Camille, nous avons été particulièrement heureux qu’elle puisse participer à un échange franco-américain grâce à votre programme. La qualité de l’encadrement et l’originalité de cette démarche méritent grandement d’être soulignés et nous savons à quel point cette expérience a été déterminante pour l’avenir de Camille.”

 

M. Philippe Seguin, ancien Maire d’Epinal, Président de la Cour des Comptes:

“ Je conserve le souvenir de votre action en tant que président des classes franco-américaines.”

 

M. Elvezi, Conseiller Général du Jura :

  Expérience interessante surtout par le fait qu’il s’agit d’enfants et constitue un grand intérêt pour l’avenir.”

 

Martine Goutalier , Inspectrice,  spécialiste de l’enseignement de l’anglais à Paris:

“Avec un soin méticuleux, une opiniâtreté indéfectible et une générosité sans bornes, André Girod a organisé des échanges scolaires qui restent à mes yeux des “ modèles du genre”. Pour que les contacts restent fructueux et que la compréhension entre les jeunes des deux pays s’instaure, rien ne doit être laissé au hasard et il n’a jamais permis qu’un grain de sable ne grippe  un ensemble mis au point patiemment.”

 

Dr. Irving Miller, superintendent de Homewood, Illinois, dans le “ American school Board Journal”, le journal des inspecteurs généraux aux Etats-Unis:

“ For the children, the program is an adventure in learning both about themselves and about others. The whole community gets involved. In Homewood, welcome signs appear in store windows, various public officials take part in a community reception and members of the community greet children as they walk and shop in town with their American families.”

 

Dr Alfeida Frost, Superintendent of Grosse Pointe Farms school District, Michigan:

“ I have admired your beliefs and risk-taking and perseverance to make Back to Back a meaningful and successful program for those who participated.
I remember meeting you for the first time in my Grosse Pointe office. We were pleased that we passed our “ Test”.”

 

Dr. Helen Ditzhazy, Asst Superintendent for Instruction, Jackson, Michigan:

“I would say that the French-American class is an invaluable experience for our children.”

 

Bill Koubek, Manning school Principal, Westmont, Illinois:

“When they learned of the opportunities to expand their children’s horizons the community of Westmont, IL supported the program with zeal.”

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Publication: Classes Back to Back - extraits
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 14:05

Hommage à Philippe Seguin

 

La France vient de perdre un homme politique intègre, dévoué à la vérité et à la justice. Mais un aspect de ses intérêts  est inconnu du grand public. Pendant 14 ans, André Girod a travaillé en étroite collaboration avec Philippe Seguin, alors maire d’Epinal, pour l’instauration de l’enseignement d’une langue étrangère dans les écoles primaires d’Epinal. Dés le début des années 80, Seguin a rendu obligatoire l’apprentissage d’une langue au primaire. Il pensait, au résultat obtenu lorsqu’il était lui-même élève, qu’il fallait instaurer un tel projet à un jeune âge. Il s’intéressa particulièrement aux classes franco-américaines et y fit participer près de mille élèves de sa ville. Il pensait qu’il fallait faire passer la France du XXe siècle au XXIe siècle et cela incluait pour les jeunes Français de parler couramment plusieurs langues. Puis avec André Girod, il oeuvra pour ce qu’il avait mis en place dans ses écoles, soit étendu à toutes les écoles de France, ce qui fut fait il y environ quatre ans : enseignement obligatoire d’une langue au niveau primaire. André Girod dans un livre qui paraît à la fin du mois : « classe franco-américaine Back to Back » souligne à plusieurs reprises le rôle  essentiel de Philippe Seguin dans l’aboutissement de ce projet.

André Girod rend hommage au grand pédagogue qu’était Philippe Seguin et regrette la disparition d’un ami sincère.

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Publication: Classes Back to Back - extraits
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 15:24

Statistiques

Toute statistique a pour but de donner le résultat d’une consultation . 34 ans après le départ de la première classe aux Etats-Unis, voyons qui nous pouvons retrouver et quels témoignages nous pouvons recevoir. De juin au premier octobre 2009, le jeu a été de consulter deux sites :

«  Copains d’avant » pour les Français »

« Facebook » pour les Américains 

Conclusions : pour ne pas nous vanter de la technique française, c’est de loin «  Copains d’avant »  qui l’emporte : nous avons nom, prénom et surtout date de naissance !
«  Facebook » est maladroit, sans trop de repères, confus et surtout procédurier ! 

Résultats 

Nombre d’enfants français partis aux Etats-Unis,
Entre mai 1977 et mai 2001, durée des classes franco américaines :            39 563                                                                       

Nombre d’anciens participants retrouvés sur «  Copains d’avant » :                 4 619

soit 11,67 % inscrits sur «  Copains d’avant »

De beaux jours pour «  copains d’avant » pour s’agrandir !

Nombre de messages envoyés, un par participant retrouvé :                        4 619

 Réponses reçues :                                                                                                           1 293

                                                                                 Soit  28% des messages envoyés

 Témoignages reçus :                                                                                                          768

                                                                                  Soit 59,4 % des réponses reçues ! 

Nombre amis inscrits sur le profil, au 15 octobre 2009                                             757

Nombre de connaissances :                                                                                               173

                                                                                                                             Total :          927

 Soit 2,34 % de ceux qui sont partis aux Etats-Unis !! 

Sur «  Facebook »   

Nombre d’enfants américains venus en France :                                                       27 482

La différence entre nombre de Français partis et d’Américains venus en France est due aux familles hôtesses puisque tous les petits Français ne pouvaient pas héberger. Explications dans le livre !

Participants américains retrouvés :                                                                                    463

                                                                                                  Soit 1,68 %

Messages envoyés ( 1 par participant retrouvé)                                                              463 

Réponses reçues    :                                                                                                                  184

                                                                                                  Soit  39,7%

Témoignages reçus :                                                                                                                   95

                                                                                                   Soit 51,61 %

 Nombreux sont ceux qui ont rejoint le groupe : French American class sur Facebook

 

 

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Publication: Classes Back to Back - extraits
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 09:50

 Livre ( 2e partie) : Classe franco-américaine ‘Back to back’ 

«  L’Amérique vue par des petits Français de dix ans »

 

Présentation de la ‘table des matières’ du deuxième volume des classes franco-américaines avec les différents chapitres. Le livre essaie de couvrir TOUS les aspects de l’organisation, du déroulement et de la conclusion des ‘classes franco-américaines’.
Tous les domaines ont été labourés, retournés, découvrant ici et là, un incident ou une zone trouble qui aurait peut-être dû rester enfouie ! 

Les témoignages reçus – et ils sont nombreux – sont intimement mélangés au texte de façon à lui apporter une solide ossature et une vie authentique. Tous n’ont pas pu être utilisés et je m’en excuse, mais le maximum a été fait pour véritablement donné la parole aux anciens participants. 

Le livre est terminé et présenté aux éditeurs.

Un grand merci à tous les participants qui ont témoigné. Votre  aide a été précieuse.
André Girod, Fondateur ACFA/AFAC 
Retenez votre copie avec : andre.c.girod@gmail.com 

Les premières pages sont mises en ligne : cliquez ici 

Table des matières


Messages de soutien 

Quelques mots du fondateur … et des participants 

Méthodologie et références 

Prologue 

Chapitre 1 : succès et presse 

Chapitre 2 : Coup de blues des Américains en France 

Chapitre 3 : Création d’une association 

Chapitre 4 : Champagne et jus de fruits 

Chapitre 5 : Du rêve à la réalité 

Chapitre 6 : Départ pour l’Amérique 

Chapitre 7 : Noirs dans les classes 

Chapitre 8 : Etre patron 

Chapitre 9 : Le personnel 

Chapitre 10 : Françoise 

Chapitre 11 : Laurence 

Chapitre 12 : Embauche et licenciement 

Chapitre 13 : Repos et loisirs 

Chapitre 14 : Détachement administratif 

Chapitre 15 : Soirée franco-américaine 

Chapitre 16 : Propagande dans les établissements scolaires 

Chapitre 17 : Formation des classes 

Chapitre 18 : Répartition des classes 

Chapitre 19 : Placement des enfants 

Chapitre 20 : Familles américaines 

Chapitre 21 : Familles françaises 

Chapitre 22 : Les attentats 

Chapitre 23 : Les écoles actives bilingues ( EAB) 

Chapitre 24 : Taux de change 

Chapitre 25 : Carte American Express 

Chapitre 26 : Le sapeur Camember 

Chapitre 27 : Statistiques 

Chapitre 28 : Rencontres 

Chapitre 29 : Recrutement des villes françaises 

Chapitre 30 : Recrutement des écoles américaines 

Chapitre 31 : Scandale : l’enseignement de l’anglais en France 

Chapitre 32 : Santé et assurances 

Chapitre 33 : Ilkya : disparition du français en 2061 

Chapitre 34 : « Change your life » 

Chapitre 35 : Financement 

Chapitre 36 : Accessoires 

Chapitre 37 : Résultats 

Chapitre 38 : Fêtes et activités : Halloween et Thanksgiving 

Chapitre 39 : Cérémonies commémoratives 

Chapitre 40 : La presse 

Chapitre 41 : 10, 20, 30 ans après 

Chapitre 42 : Le déclin 

Chapitre 43 : Tout a une fin 

Chapitre 44 : Epilogue 

Chapitre 45 : Dernier hommage

 

 

 

 

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Publication: Classes Back to Back - extraits
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 09:42

En parler autour de vous

 

Comme un message que l’on fait suivre par l’intermédiaire de vos amis, connaissances via le web, envoyer l’annonce de la sortie de « votre aventure en Amérique à 10 ans. »

Beaucoup de vos témoignages révèlent que même maintenant 10, 20 ans après, vous continuez à en parler autour de vous, à des repas, au cours de réunions,   lors de soirées et vous relatez l’étonnement des gens à apprendre ce que vous avez vécu en CM2 en Amérique. Vous parlez de la surprise, de l’admiration devant votre courage d’être parti seul, sans vos parents, pour un tel séjour.

 

Intensifiez cette curiosité en leur disant de lire les premières pages du livre sur le site :

http://classes-franco-americaines-french-american-classes.over-blog.com

Comme  un effet boule de neige, le bouche à oreille peut accomplir des miracles.

 

Votre histoire est prenante, unique parce qu’elle n’existe plus : les classes franco-américaines ont disparu avec les Tours de New York. 

C’est un pan de votre scolarité, un souvenir de vos classes primaires qui ont influencé, aux dires de tous les témoignages, votre vie, votre carrière.

Faîtes-le savoir.

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Publication: Classes Back to Back - extraits
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 09:33

Lettre d'infos Décembre 2009 Utiliser Internet

 

Pour  annoncer la sortie du livre :

« Classe franco-américaine  Back to back »

ou

«  L’Amérique vue par des petits Français de 10 ans »,

 

postez des annonces sur les forums, les tchats, les commentaires des journaux, des radios et des télévisions.

Un bref commentaire de votre part peut attirer l’attention et faire connaître la parution du livre.

Mettre les mots clés sur les sites : classe franco-américaine, Amérique vue par des enfants, 10 ans et l’Amérique, apprentissage de l’anglais, l’anglais à l’école.

 

Ce ne sont que des exemples.  Vous pouvez vous inspirer des chapitres  dans la table des matières.

 

Une copie du livre sera envoyée aux personnalités : Maires, Députés qui ont aidé à lancer ce programme. Des annonces seront faites dans  les bulletins municipaux des villes qui ont participé. Vous, de votre côté, annoncez la sortie à vos communes.

 

Prévenez les anciens de la sortie du livre et si le texte leur plaît qu’ils établissent une chaine «  bouche à oreille » par  Internet.

 

Un éditeur est très sensible à ce genre de propagation d’une œuvre, surtout à l’heure du Web.

 

Ce fut une aventure qui avait besoin d’être racontée. C’est fait, elle est en noir sur blanc. Partagez-la autour de vous !

 

Merci de votre aide    AG

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Publication: Classes Back to Back - extraits
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 12:00

Je n’avais pas de copains qui ne voulaient pas participer, bien au contraire, les amis que j’avais, étaient anxieux mais très contents d’y aller. A la première lettre, on a eu les photos de nos correspondants, je me rappelle de ma correspondante, elle avait les cheveux tout frisés. J’ai ressenti de la la joie, de l’excitation, de la peur.”

 

Mais la liste est longue pour remercier les personnages clés de ce projet: inspecteurs, superintendants, directeurs, directrices.

Pour finir, sans eux, tout s’écroulait : les enseignants, teachers, animateurs, counselors qui osèrent prendre la responsabilité de partir avec une classe d’enfants si jeunes pour les emmener si loin: ils furent, tour à tour, mère, père, grand frère, grande sœur, confident, infirmière, chauffeur, psychologue, psychiatre, metteur en scène, chorégraphe et quelquefois …. enseignant !

 

Dans le Bulletin Municipal Officiel de Sèvres, No 32 de mars 1978, dans un magnifique article intitulé : “Du rêve à la réalité”, il est écrit:

“ Cette expérience fut la première réalisée dans l’enseignement élémentaire. Il fallut un certain courage à la Municipalité de Sèvres et aux enseignants responsables pour accepter le projet de M. GIROD, organisateur d’une précédente classe de neige franco-américaine. A l’enthousiasme général se mêlait une certaine inquiétude: “ L’Amérique ….. c’est loin !”

 

A Georges Lenormand et à son équipe, toute ma reconnaissance.

 

A tous, un grand merci !

 

André Girod, président-fondateur ACFA /AFAC

Publication du livre bientôt/ Publication soon
Laissez votre E mail/ leave your E-Mail 

 

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Publication: Classes Back to Back - extraits
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 11:59

“ Dans mon école, au moment du passage de l’élève de CM1 au CM2, les parents avaient le choix d’envoyer ou non leur enfant dans la classe franco-américaine puisqu’il y avait deux CM2. Mes parents étaient passionnés par les Etats-Unis, ils y avaient fait plusieurs voyages. Ils étaient donc contents que je puisse profiter de l’opportunité de cet échange pour découvrir à mon tour ce pays. Depuis la classe de CM1 où j’étais, tous les enfants sauf un, ont été inscrits dans le CM2 franco-américain. D’après ce que je me souviens, la fille qui n’est pas partie n’avait jamais quitté ses parents et le voyage faisait peur à ses parents.

En reparlant récemment avec ma mère, j’ai appris que la plupart des parents n’étaient plus aussi chauds pour ce voyage après qu’un avion qui faisait la liaison NY/Londres ait explosé en vol en décembre 1988… Cependant nous sommes quand même partis.”

 

Cette crainte était aussi la nôtre: accident d’avion avec une ou deux classes de gamins à son bord! Mais ce fut l’angoisse et reste l’angoisse de tout parent qui envoie son enfant en car, en train ou en avion! Heureusement que nous n’avons pas connu ce genre de catastrophe, sauf une fois avec un terrible accident de car qui allait d’Epinal à Paris: un mort ( Le chauffeur) et quatorze blessés dont trois Américains qui furent rapatriés sanitairement aux Etats-Unis.

 

Olivia ( Ecole Jules Ferry, Verneuil-en-Halatte, 60 / Kerrby school, Grosse Pointe Farms, Michigan 1994):

“J’étais scolarisée à l’école Jules Ferry depuis la classe de CE2. C’est donc tout naturellemement que j’ai atterri dans la classe de M. Gilles Q. et que j’ai participé à l’échange avec les Etats-Unis. La question ne s’est pas posée, mes parents, ayant sauté sur l’occasion pour m’inscrire sans l’ombre d’une hésitation. Mon beau-père étant professeur d’anglais, il jugeait cette expérience incontournable. Quant à moi, ayant des parents divorcés et coutumière à la séparation, cette absence prolongée de ma famille ne me posait pas de problème!”

 

Sara ( Ecole la Chataigneraie, Chambourcy 78 / Washington school, Park Ridge Illinois 1988):

“ Nous venions d’arriver à Chambourcy et mes parents devaient m’inscrire à l’école primaire du village. Quand ils ont découvert qu’une toute nouvelle classe franco-américaine devait ouvrir cette année-là en CM2 avec le bénéfice de commencer des cours d’anglais, pas d’hésitation, je fus inscrite. Mes parents sont très ouverts sur l’International d’une part grâce à leur mariage ( mon père est allemand et ma mère française) et d’autre part mon père était toujours très proche des USA, travaillant pour une multinationale américaine et par son enfance, après la deuxième guerre mondiale et le sacrifice de ces jeunes américains pour notre liberté dont il parlait souvent.”

 

Le redoublement est en principe mauvais pour le moral et la continuité dans les études. Mais certains participants remercient presque l’école de les avoir fait redoubler, car sans cette honteuse décision, ils auraient loupé cette aventure!

 

Cindy ( Ecole Jules Ferry, Verneuil en Halatte 60 / Kerby school, Grosse Pointe Farms, Michigan 1994):

“J’étais dans cette classe parce que j’ai redoublé mon CP.Quand le maître nous a annoncé qu’on partait en classe découverte en Amérique, j’étais sur la liste mais j’attendais d’être en CM2 pour partir en classe de neige. Et quand j’en ai parlé à mes parents, le soir en rentrant chez moi, je ne voulais pas y aller car j’avais un peu peur, c’était long trois semaines. Alors ce sont mes parents qui m’ont forcée à partir, en me disant que je ne referais jamais un voyage comme celui-là et que le ski, j’aurais les moyens d’y retourner. 

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Publication: Classes Back to Back - extraits
commenter cet article