Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue! Welcome!

Homewood-St-Maur-des-Foss-s-Mars-1988.jpg
Réception des classes américaines à l'Elysée par le Président Miterrand, 1988

Recherche

Liens

2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 17:52

" J"ai essayé de lui prouver qu'il y avait 1,6 kms dans un mile et que le compteur était en kilomètres!"
Autre surprise en Amérique: les mesures de longueur, le mile ( équivalent à 1,6 kms). Toutes les distances sont en miles, ce qui semble raccourcir les distances et les compteurs sont en miles, ce qui trompe l'européen qui pense ne pas rouler vite. De plus les limites de vitesse sont plus basses qu'en France. 130 kms sur autoroute maintenant mais 100 kms ( 60 miles) aux Etats-Unis. Alors les dépassements de vitesse sont fréquents lorsque les Français conduisent en Amérique ! Une fois André fut arrêté pour excès de vitesse mais en regardant son permis français, l'agent le laissa repartir sans contravention: les deux étaient nés dans la même ville: Marrakech!

                                                      Suite/next 
Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Caricatures USA
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 17:37

" Je n'ai pas pu le convaincre que je n'en voulais qu'une copie!"
En 1959, André Girod fut surpris, lorsqu'il voulut acheter le journal du Dimanche, à un gamin, à un coin de rue d' Appleton, Wisconsin. Le vendeur lui tendit ce qui ressemblait à une pile de journaux. Quand André lui dit : " Non, une seule copie!", le gamin répondit: " Mais c'est une seule copie!"
Le journal pesait trois kilogs, mille pages sans être le record détenu par le Chicago Tribune : sept kilogs, deux mille pages! Mais surtout de la publicité : 90%!

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Caricatures USA
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 17:32

" Au moins j'ai vendu le cadre!"
En 1959, il y avait un engouement pour tout ce qui était français et cet engouement s'accéléra avec l'élection de JFK car sa femme avait étudié en France. D'après l'histoire, elle fit installer des bidets à la Maison Blanche que Johnson s'empressa de faire disparaître car ils étaient symboles de vice et dépravation! 

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Caricatures USA
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 17:26


" Je dois être dans le mauvais état!"

Pour indiquer la grandeur des Etats-Unis et le nombre d'états, très différents les uns des autres, ce qui surprend les Français à leur arrivée: distances considérables, moeurs et coutumes selon les régions. Un peu à l'heure actuelle avec l'Europe! 


 
Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Caricatures USA
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 09:13

" Je dois être encore dans le mauvais état"

L'étendue des Etats-Unis surprend les Français quand ils s'y rendent pour la première fois. En 1959, lorsque André Girod partit en Amérique, il voyagea de New York à Chicago en train: l'horaire indiquait : départ le soir et arrivée le matin... Il pensa que c'était un voyage d'une nuit! Il avait oublié ... 24 heures: Un jour et 2 nuits!!
Conduire aux Etats-Unis peut être un cauchemar tellement les distances sont grandes et le centre des Etats-Unis, plat et monotone. Les Américains, très vite, utilisèrent l'avion pour de longs déplacements.
La variété des états surprend aussi: de l'Alaska à Hawaï, de New York à Miami, coutumes, moeurs et lois changent selon les cinquante états.

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Caricatures USA
commenter cet article
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 08:10

" Donnez-moi une fourchette!"

En 1959, André Girod connut, pour la première fois, ce qui allait envahir le monde : les " fast food", type McDo. L'ingrédient favori des Américains, surtout des enfants, se répandit aussi à travers le monde: le ketchup. Un étonnement de la part d'André: manger sur le pouce, debout, parfois en marchant, la tasse de café dans la voiture, le " drive-in " de toutes sortes : en voiture, on pouvait tout faire : "drive-in cinema", "fast-food drive-in", "bank drive-in", "wedding drive-in" à Las Vegas, comme si une voiture avait été greffée autour de la taille des Américains! 

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Caricatures USA
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 16:55



"Me voilà de Paris, un artiste du " gai Paree". J'essaie de faire fortune ici avec mes tableaux"

Idée des Français en 1959 : partir en Amérique pour faire fortune. Faute de partir, peut-être, hériter d'un oncle d'Amérique. L'attrait des Etats-Unis, à cette époque, était incroyable. Pour toute réussite artistique, musicale, il fallait passer par l'Amérique et chaque artiste en rêvait : Line Renaud, Maurice Chevalier, Charles Aznavour, Edith Piaf, les sportifs, Marcel Cerdan.
Cette attirance qui avait nettement flêchi sous Bush, reprend de plus belle avec Barrack Obama. 
André Girod, dés sa plus tendre enfance, rêvait de partir là-bas, puisque son père en 1938, avait refusé un poste près de New York! Le fils compenserait!
Alors, sous le personnage de Pierre l'artiste-peintre, André regarde l'Amérique avec des yeux tout neufs. C'est ces impressions qu'il cherchera, vingt ans plus tard, à donner à des gamins de 10 ans sous la forme des classes franco-américaines. Revivre avec des gamins, par des gamins et à travers des yeux de gamins, ce qui lui avait semblé si grandiose en 1959!

Suite/next
 
Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Caricatures USA
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 16:49

" Comment je peux leur dire de monter ?"

1959: vision des gratte-ciel de Chicago, ville où fut construit le premier dans les années trente. Impression de grandeur surtout pour un ancien parisien qui habitait rue d'Eupatoria, Paris XXe, au deuxième étage d'un immeuble de six, le plus grand de la rue.

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Caricatures USA
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 16:42


" Je me mets toujours au mauvais endroit!"

En 1959, le baseball était quasiment inconnu en France et pourtant, était le sport national aux Etats-Unis. André Girod assista à son premier match cette année-là mais, malgré force explications, même encore maintenant, près de cinquante ans après et trente d'Amérique, il ne comprend pas les règles du jeu.


Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Caricatures USA
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 15:56
Lors de ses deux premières années aux USA 1959-1961, André a connu des loisirs nouveaux: le bowling

" J'ai dû trop enfoncer mes doigts!"



 
Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Caricatures USA
commenter cet article