Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue! Welcome!

Homewood-St-Maur-des-Foss-s-Mars-1988.jpg
Réception des classes américaines à l'Elysée par le Président Miterrand, 1988

Recherche

Liens

3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 18:11

img 135

Return of the American children from Ann Arbor MI after the counselor received a phone call from an terrorist organisation saying that the children would be attacked. Alerted Washington decided the immediate return of the class.

Après avoir reçu un coup de téléphone d'une organisation terroriste, l'animatrice américaine a prévenu son système scolaire qui à son tour a appele le ministère des Affaires Etrangères à Washington DC. La décision fut de rapatrier la classe immédiatement.

Les parents récupèrent leurs enfants à l'aéroport de Detroit.

 

suite

 

 


Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Menace sur les Américains-threat on Americanse
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 18:05

Mais notre association l’ACFA avait connu son heure 

de terreur juste avant cet attentat. Le 16 mai 1995, au petit 

matin, un car, rempli d’enfants américains, quittait l’école 

Champignol, 2 rue Louis Maurice à St-Maur-des-Fossés, 

encadré de forces de police et d’agents spéciaux de 

l’Ambassade américaine pour gagner, toutes sirènes 

allumées, l’aéroport de Roissy. Scène d’une fiction 

d’horreur, tournage d’un film catastrophe ? Il manquait les 

effets spéciaux, explosions, tirs de roquettes, poursuites 

spectaculaires pour en faire un navet hollywoodien. Mais 

cette évacuation rapide, planifiée par les services secrets 

de l’Ambassade des États-Unis à Paris, eut vraiment lieu. 

 

 

Page 402 du livre: " classe franco-américaine"

Lire premières du livre sur  http:// andre-girod.publibook.com

cliquer sur commande: vous avez le premier chapitre!

 

 

       Suite

 

 

 

 


Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Menace sur les Américains-threat on Americanse
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 08:23

 

img 085

 

Article du Chicago Independant Bulletin du 25 décembre 1980: l'article mérite d'être traduit.

" Le samedi 20 décembre de 12.30 à 14.30 une réception " Bon voyage" a eu lieu à l'école St Philip Neri, 2110 E. 75 th st. ( Pour ceux qui connaissent Chicago c'est en plein coeur du ghetto noir!). Cette réunion concluait la préparation de plusieurs mois pour un programme culturel qui envoyait 3 enfants de familles défavorisées ( "inner-city youngsters" qui se traduit par 3 enfants du ghetto) en France pour le mois de Janvier.

Parmi ceux qui avaient choisi ces enfants se trouvait Rosa Moore, "Project Coordinator of the Mayor's office for Neigborhoods" ( Coordinatrice du projet de regroupemant des quartiers, rattachée au bureau du Maire de Chicago) qui sera la patronne de Barack Obama quand il devint animateur social. Le programme des classes franco-américaines était soutenu et coordonné par la ville de Chicago pour aider à l'intégration des enfants défavorisés à un milieu de classes aisées. Ces enfants, dans cette classe, se trouvèrent avec des enfants d'avocats, médecins, hommes d'affaires!

 

Mais la Mairie de Neuilly sur Seine mit brutalement fin à la classe franco-américaine pour ne plus recevoir de telles classes car les parents avaient refusé d'héberger chez eux les noirs de Chicago. Sous la pression des parents, la Mairie céda. Par qui fut prise cette lamentable décision ? Achille Peretti, le Maire, Gorce-Franklin, l'adjointe à l'enseignement ou Nicolas Sarkozy, l'administrateur des écoles?

 

La politique sécuritaire qui touche actuellement la France est une réminiscence de 1981: Neuilly ne pouvait pas chasser ces gamins du ghetto ou les démunir de la nationalité française mais Neuilly NE VOULAIT PLUS LES ACCEPTER, ce qui revient au même: les perturbateurs noirs du ghetto de Chicago n'étaient plus admis à Neuilly! Ils n'étaient pas expulsés mais interdits de séjour!! Des gamins de 10 ans parce qu'ils étaient noirs!

 

Suite documents: Sarkozy et la sécurité cliquer ici

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Enfants noirs de Chicago à Neuilly
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 07:46

img569.jpg

 

Classe modèle pour Neuilly sur Seine: la classe d'Upper Arlington, banlieue très chic de Columbus, Ohio ne comprenait que des enfants blancs de familles très aisées ( upper middle class) d'un niveau social et d'une éducation semblables à ceux des parents de Neuilly sur Seine. Le rêve pour la Mairie de Neuilly. Les services de l'enfance demandèrent à ne recevoir que des enfants comme d'Upper Arlington, ce qui n'était pas la politique de l'Association des classes franco-américaines.

suite: article du journal de Neuilly

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans classes de Neuilly sur Seine
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 07:35

img499.jpg

 

Départ des classes de Cleveland pour la France: l'une de ces classes sera placée avec Neuilly sur Seine. La moitié des enfants sont noirs. Ce programme a servi de modèle dans le procès fédéral des Etats-Unis contre la ville de Cleveland pour discrimination raciale. Pour la première fois dans cette ville, enfants noirs et blancs étaient mélangés dans un programme. Pas de problème de réception à Neuilly . 

Suite: article du Dauphiné


Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans classes de Neuilly sur Seine
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 16:48

Sarkozy et la sécurité

 

On ne devient pas «  sécuritaire «  en une courte période politique et dans le cas de Sarkozy sûrement pas.

Dés son premier mandat comme conseiller municipal en 1977 à Neuilly sur Seine, l’apparition de son impulsion à lutter contre la délinquance reconnue ou pas, était apparue évidente par un incident notoire qui date de 1982. Les articles et photos de journaux mis en ligne sur le blog sont la preuve irréfutable d’une décision prise au niveau du Conseil Municipal qui démontre que lorsqu’il y a perturbation dans la commune, on chasse ceux qui ont créé ce malaise. Même si ce sont des enfants !

Reprenons depuis le début et résumons ce qui apparaît dans le livre de souvenirs d’André Girod : «  la classe franco-américaine » qui vient d’être publié.

Depuis 1976, un an avant l’élection de Sarkozy à la Municipalité de Neuilly, Achille Peretti le maire de cette ville avait accepté de participer à la classe franco-américaine, qui consistait à faire héberger dans les écoles primaires de la commune des enfants américains de niveau CM2. Ce programme avait pour but de promouvoir la langue et la culture françaises aux Etats-Unis. Dés la première année, tout se passa très bien et les articles sortis à l’époque l’attestent. Ils sont en ligne. Sarkozy participa, dés 1978, à cet échange comme administrateur des écoles jusqu’en 1981. Cette année-là ( voir article) la ville de Neuilly fut appariée avec une classe de Toledo ( enfants tous blancs ) et une classe de Chicago ( quartier de Barak Obama qui y était animateur social, enfants tous noirs). Des incidents peu graves eurent lieu entre enfants de Neuilly et enfants de Chicago et furent reportés à l’administrateur des écoles. Dans cet article de mars 1981 ( Neuilly journal indépendant) il est dit que «  pour la quatrième année consécutive, l’expérience des classes franco-américaines s’est réalisée avec autant de succès. … Du 5 au 27 janvier, 2 classes, l’une en provenance de Toledo ( Ohio) et l’autre de Chicago ( Illinois) ont séjourné au Riou Clar dans les Alpes de Haute Provence. »

Donc tout paraissait prêt pour une cinquième année. Hélas lors d’une réunion en mai 1981, André Girod apprit que la ville de Neuilly supprimait le programme parce que , d’après la responsable des écoles , Melle Masquelez, Neuilly ne voulait plus de noirs. Ils avaient créé trop de problèmes et les parents s’étaient plaints à la mairie qu’ils ne voulaient plus recevoir de tels enfants noirs chez eux. Alors les futurs participants furent refusés et ils ont été placés sans problème à Levallois Perret ou Issy les Moulineaux.

L’auteur n’a jamais su qui avait pris la décision au niveau de la Mairie de refuser une classe d’enfants noirs pour éviter de troubler les parents avant l’élection suivante. La Mairie donnait satisfaction aux électeurs !

Par conséquent, dés 1981, Sarkozy avait déjà une attitude «  sécuritaire » et  renvoyait dans leurs foyers tout enfant étranger qui pourrait créer des incidents. A présent, il reprend ce thème et voudrait retirer la nationalité française aux Français d’origine étrangère comme il a voulu contrôler qui viendrait séjourner à Neuilly dans le cadre de la classe franco-américaine !

 

Suite: historique de la classe franco-américaine à Neuilly cliquer ici

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans classes de Neuilly sur Seine
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 16:47

Lettre des archives de Neuilly sur Seine:

Il est très clairement indiqué dans cette lettre que la classe franco-américaine a duré de 1976 à 1981, date à laquelle la classe franco-américaine fut annulée par la Mairie. 

Qui a pris la décision:

Achille Peretti, le Maire

Me Gorce Franklin, l'adjointe à l'enseignement

Nicolas Sarkozy, l'administrateur des écoles ?

La question n'a jamais été élucidée mais ce fut la fin du programme des classes franco-américaines à la suite d'incidents mineurs entre enfants français et enfants américains dont ceux de Chicago. Pour éviter tout trouble, la Mairie a préféré supprimer le programme puisque l'ACFA ne voulait garantir des classes d'enfants américains blancs et de niveau social égal à celui des parents de Neuilly!

 

 

img 342

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans classes de Neuilly sur Seine
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 16:47

Dans ce dossier, les classes franco-américaines semblent avoir été une réussite :" avec autant de succès" dit le journal. Rien n'annonce la suite: l'annulation du programme par Neuilly sur Seine!

 

img 340

 

suite: 2ème partie du journal de Neuilly

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans classes de Neuilly sur Seine
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 16:47

img 341-copie-1

 

Présentation du drapeau de l'Ohio et de l'Illinois par des enfants noirs

 

Dans cet article de mars 1981, le journal souligne la réussite, pour la quatrième année, de la classe franco-américaine. 

A la réception de la Mairie, y assistaient André Girod, fondateur du programme et Nicolas Sarkozy, Conseiller Municipal, administrateur des écoles. Sarkozy était l'interlocuteur d'André Girod pour Neuilly.


Mais en mai 1981 lorsque le fondateur André Girod se rendit à la Mairie de Neuilly pour préparer l'année suivante, la responsable des classes de découvertes, Melle Masquelez, lui répondit que Neuilly mettait fin au programme de la classe franco américaine puisque le fondateur ne pouvait pas leur garantir des classes d'enfants américains blancs et de classe sociale égale à celle des parents de Neuilly. Ce n'était pas la politique de l'ACFA qui souhaitait mélanger niveaux sociaux et races.

Or en 1981, Neuilly avait été apparié avec une classe de Toledo Ohio ( tous blancs) et une classe de Chicago, quartier de Barrack Obama qui était animateur social, ( tous noirs). Des incidents mineurs étaient arrivés entre enfants français et enfants américains dont ceux de Chicago. Les parents qui devaient recevoir les enfants américains pour le dernier long week end avaient déjà montré des réticences à accepter les enfants noirs de Chicago. Rien n'est dit de ces incidents dans le journal. Pourtant devant les plaintes des parents à avoir à héberger des enfants noirs et devant le refus de l'ACFA de garantir des classes d'enfants blancs, la Mairie a préféré annuler le programme pour ne plus avoir des éléments perturbateurs ( comprendre les enfants noirs de Chicago) dans ses écoles et ses classes.

Qui a pris la décision ?

Le Maire, Achille Peretti, l'adjointe à l'enseignement, Me Gorce Franklin ou l'administrateur de écoles, Nicolas Sarkozy ?  Pourtant des enfants noirs avaient déjà été reçus comme le montre l'article de 1976 et rien ne s'était passé. Est-ce l'arrivée de Sarkozy aux écoles qui a changé la donne ?

Question jamais élucidée!

 

Suite : lettre des archives de Neuilly sur Seine


Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans classes de Neuilly sur Seine
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 16:46

1980: les classes continuent : elles se terminent dans l'enthousiasme!

 

img 343

 

Suite: article du journal de Neuilly

 

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans classes de Neuilly sur Seine
commenter cet article