Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue! Welcome!

Homewood-St-Maur-des-Foss-s-Mars-1988.jpg
Réception des classes américaines à l'Elysée par le Président Miterrand, 1988

Recherche

Liens

22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 11:49

dollars par nom pour leur propres participants. A plus de dix mille noms en réserve, cela représentait un pactole de plus de un million de dollars!

 

Un jour, fin juin, je reçus un coup de téléphone d’un organisme qui faisait partir quelques centaines d’adolescents aux Etats-Unis le premier juillet.  Désespéré, le patron me suppliait de lui fournir 120 familles hôtesses, ses jeunes partant la semaine suivante sans hébergement. Il m’offrit jusqu’à 200 dollars par nom. Je refusai net, n’étant pas entremetteur. Les familles américaines me faisaient confiance et leurs dossiers étaient confidentiels. Je ne pus m’empêcher de faire, malgré tout, la leçon à ce que je considérais comme une escroquerie: faire croire qu’il y avait des familles qui hébergeraient de l’autre côté.

Une autre anecdote montre l’ampleur de la publicité mensongère de certaines associations. Des connaissances m’appelèrent un soir pour m’expliquer leur problème. Leur fils âgé de seize ans était inscrit depuis plusieurs mois pour un séjour aux Etats-Unis avec un organisme basé à Nice. Or on était la veille du départ et ils n’avaient pas le nom de la famille qui devait recevoir leur enfant. Angoissés, ils me demandèrent si c’était normal. Avec ce genre de marchands de séjours, oui, c’était l”habitude. Ils laissèrent partir leur fils. Arrivé à New York, on lui donna un nom mais il s’aperçut que le même nom avait été remis à plusieurs participants. Ils furent toutefois, à la sortie de l’avion, dirigés vers un motel de bas niveau où ils séjournèrent quatre jours avant d’être enfin reçus par une famille recrutée par petites annonces!

 

Pour ces raisons, nos listes et questionnaires étaient, pendant l’été, lorsque le bureau était fermé, mis sous clef dans une armoire forte dans le bureau sous alarme. Je ne tenais pas à ce que l’on vienne nous voler ces précieux documents!

 

Alors Antoine, sois rassuré, personne n’a pris ta place. Malheureusement, nous perdîmes le système scolaire de Pendleton! Dommage, l’école était si belle dominant le Pacifique, au milieu d’une grande forêt!

 

Néanmoins, l’inquiétude existait aussi de l’autre côté de l’Atlantique quand je réussissais à faire passer un message:

Kimberly ( San Antonio School, Dade City , Floride / Ecole Ferdinand Buisson, Montmorency 95, 1988) écrit:

We would love to know how you remembered us and thought to send your INQUISITIVE email!”

“ Inquisitive”….Inquisiteur!  Il ne manquait que les capuches et les chants grégoriens!

Mais tout rentre dans l’ordre lorsque Kimberly ajoute:

It would be fun with the avenue of modern communication such as “Facebook” to try to locate them ( copains et correspondants français)”

Réconcilié avec Facebook ?

 

Mon rôle n’a pas toujours été perçu dans son importance et la question surgissait comme celle de :

Nikisha ( Boulevard Magnet School, Cleveland Heigts, Ohio / Ecole Jean Rostand, Chatou 78, 1988):

Which person did you correspond with ?”

Avec qui je correspondais ?

Chère Nikisha, avec des milliers d’entre vous !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Classe Franco Americaine/French American Classes - dans Publication: Classes Back to Back - extraits
commenter cet article

commentaires